Intégration d’un collaborateur en situation de handicap - 3 minutes
-

Intégration d’un collaborateur en situation de handicap Le témoignage de Yoann

Notre Blog

Intégration d’un collaborateur en situation de handicap : convictions //

Vous avez recruté dans votre équipe Flavien, qui est un travailleur en situation de handicap. Avez-vous ressenti des craintes/appréhensions vis-à-vis de son recrutement ?

« Le recrutement d’une personne en situation de handicap ne génère aucune peur ni inquiétude, je souhaitais cependant connaître son handicap, dans le but de m’assurer que l’environnement de travail serait compatible avec les besoins de Flavien.

Il y a plusieurs niveaux de handicap : des handicaps légers et des handicaps lourds. Je souhaitais éviter que le handicap de Flavien porte atteinte à sa personne, son intégrité, son épanouissement et sa sécurité. Le bien-être de mes préparateurs est quelque chose qui est très important. À mes yeux, il est nécessaire que les nouveaux arrivants s’intègrent dans de bonnes conditions au sein des équipes et qu’ils s’épanouissent. »

 

Intégration d’un collaborateur en situation de handicap : une évidence //

 

Quelles sont les raisons qui vous ont encouragé à tenter l’expérience ?

« Pour être totalement transparent, la notion de handicap n’est pas un élément qui contribue à ma prise de décision, ce sont les compétences qui priment à mes yeux !

Je recrute des personnes qui sont persévérantes, qui ont l’envie d’apprendre, et qui ont le bon mind set. La compétence métier viendra avec les formations que dispense Apside – formations qui ont une réelle plus-value. Je cherche un état d’esprit, un comportement, une assiduité et la compétence. c’est pour ça que je travaille avec David, et que je l’ai soutenu lorsqu’il a créé une école et des formations avec Yvan.

La formation au métier de préparateur est particulière, elle n’est pas disponible sur toutes les plateformes de formation connues. Le métier est très compliqué à appréhender et à transmettre. Je voulais m’assurer qu’Apside était capable de capitaliser sur le savoir et de transmettre ses compétences. Durant les entretiens, je regarde donc le mind set, la persévérance, et l’envie d’apprendre du candidat. Ça se voit tout de suite s’il a l’envie d’apprendre. »

Intégration d’un collaborateur en situation de handicap : réussir une intégration //

Etes-vous satisfait de la prestation réalisée par Flavien ?

« Depuis que Flavien est dans mon équipe, soit environ 5 mois, j’ai vu Flavien prendre de l’assurance, comprendre le métier complexe qu’est la préparation et s’épanouir. A l’instant T, je suis très satisfait par ses prestations. Bien sûr qu’il a du chemin à parcourir, pour ma part ça fait 20 ans que je suis dans la préparation et j’en apprends tous les jours. Mais au niveau de Flavien, et par rapport à ce qui a été réalisé jusqu’à aujourd’hui, Flavien est totalement aux attendus. »

 

Un conseil ou un message aux candidats potentiels ?

« Le conseil que je pourrais donner aux potentiels candidats, c’est d’être persévérants, curieux, organisés. Le métier se transforme au grès des projets Airbus Helicopters. Nous sommes sans cesse en train d’évoluer, il faut donc des personnes capables de s’adapter afin de rester agile.

La préparation méthode donne la possibilité de travailler sur une multitude de sujets allant du développement des nouvelles installations en passant par de la réaffectation, le parachèvement, le support prod, etc. L’éventail est large ce qui permet d’avoir une connaissance globale de l’appareil. La préparation méthode permet de toucher à tout, et de comprendre divers métiers tels que le métier approvisionnement, le métier qualité, et le métier agent d’études techniques (AET). Le préparateur méthode est au milieu de tout ça, il tire les ficelles pour essayer de faire avancer l’Indus ou l’installation sur l’appareil, c’est donc un métier vivant et compliqué. De ce fait, il faut avoir certaines qualités, être persévérant et ne pas laisser le train partir, s’accrocher et avancer. »

Intégration d’un collaborateur en situation de handicap : un message à faire passer //

 

Auriez-vous un message à faire passer aux donneurs d’ordres Airbus Helicopters sur les prestations avec Apsid’EA  ?

« Le message que je pourrais faire passer est qu’il ne faut pas partir avec des a priori lorsqu’on parle de handicap. Lorsque la mission est compatible, le handicap ne doit pas être un élément pouvant impacter la décision.

Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il n’y ait pas de frein chez Airbus Helicopters lorsque c’est fait en totale transparence.

En effet, il reste primordial d’être au fait concernant le handicap du futur collaborateur afin de s’assurer de la compatibilité de l’environnement de travail avec les besoins du collaborateur. Il faut instaurer dès le départ un climat de confiance et de transparence.

En l’occurrence, il était nécessaire de prendre en compte le souffle au cœur de Flavien avant de définir son périmètre afin qu’il puisse s’épanouir pleinement : je tiens à ce que mes collaborateurs soient heureux. »

 

Cette interview a été réalisée à la suite du témoignage de Flavien concernant son intégration chez Apside’EA, sa formation et sa montée en compétences orchestrée par Follow Your Collab, et sa prise de poste en tant que préparateur méthode // chez Airbus Helicopters. Retrouvez le portrait de Flavien ici.

Find out more